Actualités

NOUVEAU AFFLUX DES REFUGIES CENTRAFRICAINS A SOUROU AU SUD DU TCHAD

16/05/2017
NOUVEAU AFFLUX DES REFUGIES CENTRAFRICAINS A SOUROU AU SUD DU TCHAD

Le Tchad demeure un pays de refuge pour les populations centrafricaine victimes des conflits armés chronique depuis 2003. L’instabilité politique dans ce pays provoque régulièrement des mouvements de populations en quête de sécurité dans les pays voisins au rang des quels le Tchad.

Une nouvelle vague de 1.111 réfugiés centrafricains, dont plus de 80% sont femmes et enfants, sont arrivés dans la semaine du 18 au 23 avril dans le village Sourou aux confins du Tchad, frontalier avec la République centrafricaine (RCA) et le Cameroun.

Ces nouveaux réfugiés ont quitté leur village pour échapper à d’éventuelles expéditions punitives des membres de l’ex-Seleka, le conglomérat de mouvements rebelles qui a brièvement gouverné la Centrafrique à partir de 2013. Cet afflux vient augmenter considérablement le nombre des réfugiés dans les villages de Diba et Vom qui accueillent déjà 1.726 réfugiés centrafricains arrivés au cours de la dernière urgence de juin et juillet 2016.

Face à cette urgence, ADES apporte sa réponse dans les domaines de la santé, du wash, du service communautaire et des abris d’urgence.

L’on note une dizaine d’enfants non accompagnés et/ou séparés, des personnes âgées et des femmes enceintes dont quelques-unes ont accouché à leur arrivée sur le territoire tchadien.

Ces réfugiés affirment être originaires des villages de Bang, Ngouandaye, Bilé et Bolélé quadrillés par deux factions des ex-Séléka.

Vu que le camp de Diba est saturé, les parties prenantes se sont convenues de disposer d’un nouveau site appelé Diba2 pour décongestionner le site de Diba déjà saturé.

Les études géophysiques menées étant positives, les travaux de réalisations des deux forages prévus seront engagées incessamment pour une prise en charge optimale de nos partenaires.

Dans le domaine de la santé notre équipe a enregistré plusieurs cas d’accouchement, dans le cadre du Programme Elargi de Vaccination, plus de 172 enfants sont vaccinés, des références médicales ont été également effectuées à Mbaibokoum.

En matière d’eau, hygiène et assainissement plusieurs latrines et douches sont implantés dont 8 à Dib, 7 à Vom et 5 à Sourou. Deux aires de lavages sont implantées à Diba et Vom

Il est à noter que le gouvernement tchadien, le HCR et leurs partenaires apportent protection et assistance à plus de 71.000 réfugiés centrafricains, vivant dans des camps et des villages au sud du pays depuis 2003, date du début de la crise en République centrafricaine.

 

Concertation permanente  avec le HCR pour une répondre coordonnée et efficace
 

Notre équipe de santé assure les soins nécessaires aux nouveaux refugiés

 



Retour